Earthbound — In Dialogue with Nature
Artists

À propos de l'exposition

Cette exposition collective internationale présente des oeuvres d’artistes contemporain·e·s de renommée qui traitent de questions environnementales urgentes et, en particulier, mettent en lumière la relation complexe entre les activités humaines et l’écosystème. Elle propose des solutions et des modèles alternatifs de cohabitation durable avec notre environnement.

Inondations, ouragans, incendies forestiers causés par la sècheresse: les images dramatiques de phénomènes météorologiques extrêmes nous parviennent presque quotidiennement. La pollution des océans par des amas de plastique, l’appauvrissement de la biodiversité et l’extinction de certaines espèces comptent parmi les problèmes graves que nous devons résoudre. Le réchauffement de la planète continue sa course et les faits prouvent qu’il est en grande partie provoqué par l’humain. Notre activité constitue en effet désormais l’un des principaux facteurs d’influence sur les conditions biologiques, géologiques et atmosphériques terrestres.

L’exposition est consacrée aux pratiques artistiques qui ont recours aux médias, aux technologies et aux méthodes technoscientifiques. L’utilisation créative des médias numériques et des nouvelles technologies – intelligence artificielle, réalité virtuelle, installations interactives et immersives, sculptures multimédias et installations vidéo – invite le public à une réflexion critique, remet en question l’anthropocentrisme de la création et nous invite à abandonner notre perspective égocentrique sur cette planète, pour redécouvrir notre relation avec la nature.

La plupart des oeuvres présentées sont le fruit d’une approche interdisciplinaire et d’une collaboration entre des artistes et des scientifiques de différents domaines, de la géologie à la météorologie en passant par l’océanographie. Les artistes de l’exposition n’envisagent pas la technologie comme la garantie d’un avenir «meilleur», en considérant qu’il s’agit d’une solution prodigieuse pour sauver la planète, mais plutôt comme un moyen de nous faire prendre conscience des processus écologiques invisibles et de nous aider à mieux vivre avec notre environnement. Voilà pourquoi nous avons choisi le titre Earthbound. La Terre est unique, nous devons par conséquent trouver le moyen de parvenir à un vivre-ensemble équilibré.

L’exposition a vu le jour sur invitation d’Esch2022 – Capitale européenne de la culture dans le sud du Luxembourg, où elle a été présentée du 5 juin au 14 août 2022 à la Möllerei, ancien entrepôt de matières premières à Esch-Belval. Pour son installation à Bâle, l’exposition sera étoffée et de nouvelles contributions seront présentées: on y retrouvera des oeuvres récentes de James Bridle et Robertina Sebjanič, ainsi que de nouvelles productions d’Ursula Endlicher et Dominique & Fabian Koch, qui seront exposées pour la première fois. Dans ce contexte, la HEK présente également le projet de recherche interdisciplinaire de design « MITWELTEN. Media Ecological Infrastructures for Biodiversity » de la Hochschule für Gestaltung und Kunst FHNW.

Dans le cadre d’Esch2022 – Capitale européenne de la culture, Hatje Cantz publie un catalogue complet qui constitue un recueil des oeuvres de l’exposition, enrichi de contributions scientifiques consacrées aux thématiques de la durabilité, de la nature et de la diversité. À l’automne paraîtra également un magazine intitulé Coding Care –Towards a Technology for Nature: il rassemblera plusieurs contributions théoriques sur l’utilisation pertinente des technologies pour une meilleure compréhension de notre écosystème. Le magazine sera publié en coopération avec l'Institut Kunst Gender Nature de la FHNW.

Commissaires :
Sabine Himmelsbach &
Boris Magrini