Earthbound — In Dialogue with Nature
Artists

Marcus Maeder

«Edaphon Braggio», 2019

La plaque en bois noir dessine la carte de la zone naturelle de la commune de Braggio, dans la vallée de Calanca/GR, dans le canton des Grisons, en Suisse. Des sons de hurlements, de grondements et de bourdonnements font résonner la plaque. L’installation s’inscrit dans le cadre d’une longue recherche scientifique et artistique menée par l’artiste Marcus Maeder sur le domaine acoustique lié à la biodiversité du sol. « Edaphon » fait référence au concept inventé par le microbiologiste autrichien Raoul Heinrich Francé pour désigner l’ensemble de la vie souterraine. Maeder a utilisé un microphone de contact fabriqué sur mesure pour enregistrer la vie acoustique des populations souterraines. Grâce aux vibrations et aux frottements produits par leur corps, les fourmis, les cicadelles et d’autres espèces communiquent et se déplacent par voie acoustique. Le son varie d’un sol à l’autre, de sorte que la forêt sonne différemment d’une prairie. Les zones agricoles et fortement cultivées sont au contraire plutôt silencieuses. Les espèces quittent ces espaces à cause de l’impact des produits biochimiques et des machines agricoles.

Marcus Maeder (CH) est un artiste, chercheur et compositeur. Dans son travail artistique et scientifique, il étudie les zones, les communautés et les organismes sous l’influence du changement climatique, matérialisé par des paysages sonores et une acoustique écologique. Il s’intéresse particulièrement à la matérialisation artistique de phénomènes naturels. Marcus Maeder vit et travaille à Zurich.